MOTS FLECHES Gille rapide 1 Force 2

Mathieu VIGNAL  salue votre visite sur ASA-PHOTO-VIDEO

DES GRILLES ORIGINALES, A LA DEMANDE,  A PARTIR DE 15€ pour tous types d’exploitation

Travail essentiellement avec Quark Xpress et In Design, Word et Excel possibles.

CLIQUEZ SUR LA GRILLE POUR LA RENDRE NETTE             et POUR L’IMPRIMER !

Mise en page 1

**************************LOGO*******************************

MOTS CROISES (Exemple)

Mathieu VIGNAL  salue votre visite sur ASA-PHOTO-VIDEO

DES GRILLES ORIGINALES, A LA DEMANDE,  A PARTIR DE 15€ pour tous types d’exploitation

Travail essentiellement avec Quark Xpress et In Design, Word et Excel possibles.

CLIQUEZ SUR LA GRILLE POUR LA RENDRE NETTE             et POUR L’IMPRIMER !

MC 1

**************************LOGO*******************************

BALLOTTE

Mathieu VIGNAL  salue votre visite sur ASA-PHOTO-VIDEO

BALLOTTE

 

On me pose, on m’oublie, je repars volontiers

Sur de nouveaux sentiers, porté par le bâton,

Au creux de son épaule, dans la complicité,

Si fier d’être là pour suivre le Vagabond.

***************************************************

                       Refrain

Je suis un baluchon qu’il amène partout,

Fidèle compagnon, il me porte, il m’emporte ;

Parti pour un nouveau jour d’espoir, jour des fous,

Une nouvelle histoir’ sitôt passée la porte.

***************************************************

J’ai vu d’immenses foules, et des villes endormies

Où d’étranges voleurs fouillaient dans les poubelles ;

J’ai vu de sombres loups cacher des érudits,

Responsables sans nom qui craignent les rebelles.

 

J’ai vu des gens peureux, malmenés par la vie,

Qui n’osent même plus saluer l’inconnu ;

J’ai vu des forteress’s dans des quartiers qu’on dit

Sécurisés, blindés ; attention : « Tir à vue ! ».

 

J’ai vu dans la forêt les animaux sauvages,

Je me suis étonné de leur simplicité ;

Je n’ai vu, en forêt, rien du triste carnage

Où nous croyons bâtir un monde équilibré.

 

(puis quand)

J’ai vu des gens heureux, sur la foule, le carnage,

Et les portes s’ouvrir pour leur tendre la main,

Des érudits, des loups qui hurlaient au partage,

Je sais que ce jour là, (toi, …, toi !, …) tu n’étais pas très loin.

 

**************************LOGO*******************************